AIRWICK

 

Les  fortes intempéries de ce week-end en région niçoise ont frappé entre autres la ville de Biot, ville qui m'a rappelé une drôle d'histoire. Début des années 70, l'aérosol d'Air Wick précisait clairement  par son logo son usage : "Air Wick WC". Aujourd'hui bien que son usage ne soit plus mentionné, il est toujours utilisé à 90 % à cet effet.  En octobre 1972, Air Wick lance son nouveau produit à la senteur "Pin maritime" accompagné d'un jeu concours doté de nombreux prix dont le premier était un magnifique chalet à Biot, se prononçant "biote", près de Nice. Pas de photos pour illustrer ce lot, mais je m'imaginais bien le chalet dans la pinède sur les hauteurs de Biot. Sans grandes illusions, je remplis le bulletin-réponse,  y joignis deux timbres poste et l'expédiai à l'adresse indiquée. Plusieurs mois passèrent. Un matin je reçois un télégramme, généralement annonçant une mauvaise nouvelle, mais cette fois ce ne fut pas le cas. il m'informait que j'avais gagné après tirage au sort, le premier prix du jeu concours Air Wick, et me priait de contacter au plus vite Maître XX, huissier de justice ! Ayant entre temps complètement oublié ma participation à ce jeu, j'ai mis un certain temps à réaliser ce qui m'arrivait. Je contacte donc Maître XX, et m'enquiers des dispositions afin de récupérer l'acte de propriété et les clés du chalet. Surpris par mon attitude et mes interrogations, l'huissier apparemment m'a pris un instant pour un fou avant de réaliser et  me répondit. - Ha !, on ne vous avait pas prévenu ? ....l'erreur de l'imprimeur sur le bulletin concours !...un "magnifique chalet à biotte" à la place d'un "magnifique balai à chiottes" ! ......De quelle couleur le voulez-vous ? -